Rapport : Valeur insignifiante des subventions au secteur agricole

0
85




Au cours des dix premiers mois de 2021, 5179 opérations d’investissement ont été déclarées contre 5309 opérations au cours de la même période en 2020 et 6817 opérations au cours du plan quinquennal 2016-2020 enregistrant ainsi une diminution de 2.4% en comparaison avec l’année 2020 et de 24.0% par rapport au plan quinquennal 2016-2020, indique un rapport publié aujourd’hui jeudi 25 novembre 2021 par l’Agence de Promotion des Investissements Agricole (APIA).

D’après l’APIA, les investissements approuvés se sont élevés à 2562 opérations d’investissement d’une valeur de 391.9 millions de dinars (MD) contre 2309 opérations d’investissement d’une valeur de 330.9 MD au cours de la même période de l’année précédente, enregistrant ainsi une évolution de 11% en nombre et de 18.4 % en valeur : Il s’agit de chiffres à la limite de la dérision pour un secteur stratégique qui est l’agriculture.

Par rapport au plan de développement 2016-2020, les investissements agricoles privés ont enregistré une baisse de 31.2% en nombre et de 29.5% en valeur, assure le rapport de l’agence gouvernementale.

Néanmoins, on indique que les investissements approuvés ont bénéficié de subventions d’un montant de 117.1 MD, ce qui représente 29.9% du volume d’investissement approuvé contre 96.7 MD au cours de la même période de l’année 2020. Ces primes qui sont extrêmement insignifiantes sont réparties entre la subvention pour l’acquisition de matériels agricoles pour 48.3 MD, et l’achat de 1141 tracteurs agricoles, d’une valeur de 91.5 MD.

Le taux de crédit a diminué pour atteindre 18.4% au cours des dix premiers mois de 2021, après avoir été de l’ordre de 20.6 % au cours de la même période en 2020, assure-t-on.

Jusqu’à fin octobre, 2 759 demandes de déblocage de subventions déposées auprès de l’agence ont été satisfaites, pour un montant de 90.2 MD. Il est à noter qu’il existe encore 1808 dossiers en attente du déblocage, d’une valeur de 48.6 MD.

D’après une étude sur l’évaluation du système de soutien au secteur agricole en Tunisie qui a été réalisée en 2018 dans le cadre du programme d’appui à l’Initiative « European Neighbourhood Programme for Agriculture and Rural Development » ENPARD Méditerranée et financée par l’Union Européenne, les transferts de ressources pour soutenir le secteur agricole ont représenté 3,6% du PIB en moyenne sur la période 2013/15.

D’après l’estimation du soutien total (EST) à l’agriculture au niveau national, la valeur monétaire de tous les transferts à ce secteur était de 2 916 MD/an sur la période 2013/15, en hausse de 18,4% par rapport à la période 2008/10, précise l’étude. Ces transferts montrent le coût élevé supporté par le contribuable pour soutenir le secteur agricole dont la contribution à la croissance de l’économie tunisienne est encore importante (9,4% du PIB en moyenne sur la période 2013/15). Cependant, rapporté à la taille de ce secteur, ce soutien a sensiblement diminué ces dernières années : l’EST ne représente plus que 38,8 % du PIB agricole en 2013/15 contre 53% pour la période 2008/10, ce qui est cependant proche des pourcentages de l’Union Européenne et des Etats-Unis.




Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!






Source: tunisienumerique