Rentrée judiciaire : « aucun manquement ne sera toléré »

0
71

L’audience solennelle de la rentrée judiciaire a eu lieu le jeudi 18 novembre dernier. Occasion pour l’ensemble de la Famille judiciaire de réaffirmer sa détermination à lutter contre la corruption sous toutes ses formes. Le thème de cette présente édition porte sur «le rôle de la justice dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme».

Dans le souci d’améliorer et renforcer le principe d’indépendance de la magistrature et de se conformer aux standards internationaux en la matière, le Président de la Cour Suprême a fait des proposions concrètes de réformes. Occasion pour lui de rappeler la mise en place de commissions de réflexions et de réformes ce, immédiatement après sa nomination à la présidence de la Cour Suprême. Ces commissions, souligne-t-il, ont pour objets de corriger les insuffisances constatées dans le texte régissant la Cour, renforcer la cohérence de son action et consolider son rôle d’autorité morale de la justice.
Le Président de la Cour Suprême a en outre invité les ordinateurs principaux et secondaires des budgets d’Etat, des collectivités territoriales, des municipalités et tous autres gestionnaires des biens publics à inscrire leurs actions dans les principes de prudence et de bonne gestion. «Aucun manquement ne sera toléré», a-t-il martelé. Et de mettre en garde : «la magistrature prendra toute sa place et jouera son rôle dans la croisade contre la criminalité en général et la criminalité économique et financière en particulier».
En termes de préoccupations, le président de la Cour a souligné le retard du Mali en matière de création d’une Cour des Comptes, la non-adoption du projet de loi portant statut du juge des comptes prévus par la loi Organique sur la Cour Suprême.
Toutefois, poursuit-il, grâce à l’implication personnelle de l’actuel Garde des Sceaux, cette préoccupation a connu une avancée significative. Il a également préconisé la création des Chambres de comptes régionales.
Par ailleurs, l’exercice auquel la rentrée judiciaire a choisi de se livrer est à la fois complexe et pédagogique. Il s’agit du blanchiment des capitaux et du financement du terrorisme de leur nature, de leurs manifestations, conséquences et aussi des réponses idoines. Toute chose qui permettra de mettre l’accent sur le rôle de la justice dans la croisade contre ces nouvelles criminalités qui gangrènent la démocratie et sapent les fondements de l’économie nationale.

Kossa Maïga

Source : Canard Déchainé

http://mali-web.org/politique/rentree-judiciaire-aucun-manquement-ne-sera-tolere2021-11-26T09:00:24+00:00MaliwebJusticePolitique

L’audience solennelle de la rentrée judiciaire a eu lieu le jeudi 18 novembre dernier. Occasion pour l’ensemble de la Famille judiciaire de réaffirmer sa détermination à lutter contre la corruption sous toutes ses formes. Le thème de cette présente édition porte sur «le rôle de la justice dans la…

Maliweb
[email protected]AdministratorMaliweb

Source: mali-web