Cancers du sein et du col de l’utérus : Focus sur la prévention

0
55

Dans le cadre du prolongement des activités d’octobre Rose jusqu’en fin décembre, l’organisation médicale internationale, Médecins Sans Frontières (MSF) au Mali, en collaboration avec le ministère de la Santé et du Développement social et l’Association de santé communautaire de Kalaban coro (Asacoka), a organisé, jeudi dernier, dans l’enceinte du Centre de santé communautaire (Cscom) de Kalabancoro, une journée de mobilisation communautaire et de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus.

La cérémonie a enregistré la présence du sous-préfet de la localité, Daha Keïta, le représentant du maire de la Commune rurale de kalabancoro, Malamine Koné, la représentante de MSF, Dr Djénébou Diallo et d’autres partenaires engagés dans la lutte contre le cancer dans notre pays.

L’objectif de cette journée était de faire bénéficier les habitants de Kalabancoro en particulier et ceux de Bamako en général de la campagne de dépistage du cancer du sein ou du col de l’utérus, mais aussi d’intensifier la sensibilisation en faveur du dépistage afin de rehausser les indicateurs à ce niveau.

Les cancers du sein et du col de l’utérus sont des maladies très graves qui touchent de nombreuses femmes au Mali, a expliqué Dr Mahamoud Coulibaly, gynécologue obstétricien.
Selon lui, le cancer du sein peut être détecté très tôt par l’auto palpation de cet organe. Ce geste gratuit, accessible à toutes, se fait à la maison.

«L’auto palpation consiste à se toucher les seins à la fin de chaque cycle menstruel afin de vérifier une éventuelle modification. Cette campagne nous permet d’avoir le maximum de femmes pour pouvoir détecter les lésions précancéreuses qui peuvent survenir 10 ans voire 15 ans avant l’avènement du cancer proprement dit, pour éviter aux femmes de développer des cancers dans la vie », a indiqué le gynécologue obstétricien.

Avant, cette maladie était fréquente chez les femmes âgées, notamment chez la tranche d’âge de 50 à 60 ans. Mais de plus en plus, des jeunes filles âgées de18 à 25 ans sont touchées par le fléau. Chaque personne doit se faire consulter au moins une fois par an, pour prévenir le cancer du sein et du col de l’utérus», a relevé Dr Mahamoud Coulibaly, ajoutant que le cancer du sein touche également les hommes.

Quant à la représentante des MSF, elle a déclaré que le cancer du sein et celui du col de l’utérus sont les plus fréquents chez la gent féminine. Ils sont diagnostiqués souvent trop tardivement alors que pris en charge à temps, il y’a de fortes chances de guérison. Pour Dr Djenebou Diallo, les femmes en période de productivité sont atteintes par ce fléau. Elle a aussi relevé que le col de l’utérus et le sein font partie des organes les plus accessibles au dépistage. D’où la nécessité d’intensifier la sensibilisation.

Pour sa part, le sous-préfet de Kalabancoro a témoigné de sa reconnaissance à MSF et aux autres partenaires. Daha Keïta a indiqué «qu’avec le développement moderne, le cancer du sein et celui du col de l’utérus ne doivent pas faire de ravage. Ces maladies doivent être éradiquées», a-t-il dit. Mais pour cela, les femmes doivent abandonner certaines mauvaises habitudes et se faire consulter régulièrement.

Assitan Sira Kabayoko

Source : L’ESSOR

http://mali-web.org/sante/cancers-du-sein-et-du-col-de-luterus-focus-sur-la-prevention2021-11-26T08:52:07+00:00MaliwebSanté

Dans le cadre du prolongement des activités d’octobre Rose jusqu’en fin décembre, l’organisation médicale internationale, Médecins Sans Frontières (MSF) au Mali, en collaboration avec le ministère de la Santé et du Développement social et l’Association de santé communautaire de Kalaban coro (Asacoka), a organisé, jeudi dernier, dans l’enceinte du…

Maliweb
[email protected]AdministratorMaliweb

Source: mali-web